You are currently viewing Me Charlot salue la baisse de peine de Le Navennec
Guy Le Navennec entouré de son épouse Dominique et son avocat Me Charlot - Bernard Dordonne

. La peine de Guy Le Navennec est en fait de trois ans de prison dont 18 mois avec sursis dans l’affaire du parachute dorée de 900 000 euros accordé en juin 2008 par la Société d’économie mixte du nord-ouest guyanais (Senog), présidée par Léon Bertrand, à son directeur. Dans cette affaire, l’ancien directeur de la Senog écope également d’une amende de 200 000 euros. Donc en fait, il s’agit d’une baisse de 100 000 euros par rapport à la peine initiale.

Une décision saluée par son avocate, Me Christine Charlot, qui a demandé que la précision soit apportée dans le journal. Contrairement à ce que nous avons écrit dans notre édition de samedi, il s’agit donc d’une sanction moins importante qu’en première instance. Mais au final, Guy Le Navennec a bel et bien été condamné par la cour d’appel pour les faits qui lui étaient reprochés c’est-à-dire « pour abus de biens et crédits d’une société par actions à des fins personnelles, et pour faux et usages de faux en écriture », rappelle son avocate en Guyane, Me Charlot.

Auteur : FRANCE GUYANE

Source : www.franceguyane.fr/